dimanche 16 septembre 2007

Le presbytère d'Eivold (copie par B.)


Un autre paysage de la série de Peder Balke conservée au Louvre. Il y a des vues de jour et des vues de nuit.

Ces paysages sont toujours aussi romanesques et envoûtants, on ne peut les regarder longtemps sans pénétrer dans le paysage, entendre l'eau qui coule en cascade, le son mat des pas sur l'herbe sèche, sentir le vent du Nord et faire d'étranges rencontres.

1 commentaire:

audomaroise a dit…

Surprenant ! Le presbytère donne l'impression qu'il va tomber dans l'eau...

Related Posts with Thumbnails